PHILISOPHIE ET APPROCHES

Approches complémentaires


 

Modèle psychoéducatif : Le modèle psychoéducatif favorise le rétablissement et le développement des capacités adaptatives de la personne et il contribue au développement du milieu dans le but de favoriser l’adaptation optimale de la personne et interaction avec son environnement.

 

Approche systémique : L'approche systémique considère que la personne n'est pas le seul élément analysé dans la démarche. L'intervenant accorde aussi une importance aux différents systèmes dont elle fait partie (familial, professionnel, social, etc.).

 

Approche cognitivo-comportementale : Issue des théories de l’apprentissage, l’approche cognitive-comportementale vise à aider la personne aux prises avec des difficultés d’adaptation psychologiques à modifier de manière volontaire ses comportements et ses pensées afin d’amenuiser ou, au mieux, d’éliminer totalement sa douleur émotionnelle. Centrant la problématique de la personne sur le «ici et maintenant», l’intervention permet à la personne de modifié elle-même certains paramètres de son environnement physique ou de sa réalité psychologique (et plus particulièrement de son langage intérieur) pour arriver à ses fins.

 

Approche de la théorie de l’attachement (pour la clientèle jeunesse) : La théorie de l’attachement considère la tendance à établir des liens affectifs étroits comme un élément essentiel à la survie de l’être humain. Selon Bowlby (1969), l’attachement à la figure maternelle servirait de base de sécurité à l’enfant pour explorer l’environnement. Dès la petite enfance, l’enfant développerait un modèle d’attachement particulier en fonction de l’attitude de la figure maternelle à son égard. Bowlby prétend que ce lien d’attachement en devenant intériorisé, servirait par la suite de modèle à toutes les relations intimes et sociales de l’individu. En tenant compte du type d’attachement du jeune, l’intervenant peut mieux répondre aux besoins du jeune.

 

Approche béhavioriste : Les déterminants premiers de cette approche sont les stimuli présents dans l'environnement. Il y deux conditionnement possible: le conditionnement répondant et le conditionnement opérant. Cette perspective travaille avec ce qui est observable : les comportements. L'approche béhavioriste veut changer les comportements par apprentissage dans l'environnement. Nous utilisons cette approche dans le cadre de certains outils d’émulation.

Théorie humaniste : L'approche humaniste est une psychologie fondée sur une vision positive de l'être humain. C'est aussi un modèle qui cherche à relancer chez la personne sa tendance innée à s'auto-actualiser, à mobiliser ses forces de croissance psychologique et à développer son potentiel.

 

Approche de réduction des méfaits : La caractéristique centrale de l’approche de réduction des méfaits repose sur la réduction des conséquences négatives comme par exemple celles liées à l’usage des drogues plutôt que l’élimination du comportement d’usage lui-même. Il s’agit donc de politiques et de programmes d’intervention conçus pour protéger la personne et la collectivité.

 

 

Approche motivationnelle : Permet d’outiller les intervenants afin de créer un contexte favorisant le changement et développer la motivation des personnes ambivalentes ou peu intéressées à changer

 

L’approche centrée sur les forces : permet de se centrer sur les forces plutôt que sur le diagnostic de la personne. Dans cette approche, la personne est considérée comme capable d’apprendre, de grandir et de changer. Elle est le maître d’œuvre de la relation d’aide et l’expert de sa situation. Cette approche prône que la relation est au cœur du processus de soutien puisque c’est l’accompagnement qui est le mode d’intervention privilégié. Cette approche a aussi comme principe directeur, la collaboration avec la communauté.

 

L’approche de réadaptation psychosociale : permet de soutenir la personne  à améliorer sa qualité de vie, ses relations interpersonnelles et son insertion dans le milieu de son choix. C’est une approche globale, holistique, écosystémique, humaine et individualisée. Se fondant sur une confiance mutuelle et sur le partage du pouvoir, cette approche prône une perspective de croissance et son intervention vise à soutenir la personne, à renforcer ses compétences, à l’amener et à retrouver la capacité d’agir et à le conduire à utiliser sa force pour se rétablir.

 

L’approche RNR traduit en français par modèle fondé sur les principes du risque, des besoins et de la réceptivité doit aussi être une approche clinique à préconiser pour l’évaluation et la réadaptation des jeunes sous la LSJPA. Ces trois principes doivent être intégrés dans la pratique : le principe du risque (le comportement criminel peut être prédit, le niveau de services doit être adapté au risque de récidive), le principe des besoins (évaluer les facteurs criminogènes et les cibler dans le traitement) et le principe de la réceptivité (adapté le traitement au style d’apprentissage, sa motivation, ses points forts et ses aptitudes).

 

Approche ARC
Ce modèle est théoriquement fondé sur la théorie du trauma, de l’attachement et du développement de l’enfant.  L’approche ARC propose une intervention sur trois volets.  Le volet de l’attachement (A) ou les intervenants doivent offrir des routines et des rituels, doivent gérer leurs affects, être en syntonie avec l’enfant et offrir constance et renforcement.  L’enfant doit pour sa part apprendre à réguler (R) ses affects  en les identifiant, les modulant et en les exprimant.  Les enfants doivent aussi développer des compétence (C) au niveau de leurs fonction exécutives, développer leur identité et réussir à intégrer leurs traumas. 

 

Symptômes comportementaux et psychologiques de la démence (SCPD)
En ayant les connaissances fondamentales concernant les troubles neurocognitifs majeurs (TNCM) et les moyens de prévention des SCPD, il est possible d’offrir un accompagnement de qualité à ces personnes.  Il s’agit d’une approche optimale de communication afin d’éviter de provoquer des réactions d’anxiété, de peur et d’agitation chez l’aîné atteint de troubles cognitifs